Bottazzi Guillaume 2017Biographie

Guillaume Bottazzi est un artiste visuel français,  né en 1971. Il a installé ses ateliers depuis 2012 en France et en Belgique.

A 17 ans, il décide de devenir artiste et d'en faire son unique activité. C’est dans la rue qu’il fait ses débuts. Il commence par étudier la peinture en Italie, à Florence. De retour en France, lauréat d'un concours, il s'installe dans un atelier attribué par la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles).

Très vite, il s'impose sur la scène artistique et entame une carrière internationale. A partir de 1992, il réalise des œuvres sur sites spécifiques qui connaissent un grand succès. A ce jour, Guillaume Bottazzi a signé plus de 40 œuvres dans l’espace public. Elles relèvent d’une réflexion globale intégrant différents paramètres, notamment contextuels. 

Il reçoit des commandes privées et publiques de musées, de villes, de ministères, d’investisseurs et de collectionneurs, comme Mori Building ou le Miyanomori International Museum of Art au Japon, la William Whipple Collection et la Queen Shorough Collection aux Etats-Unis, l'Etat, le Ministère de la Culture, la Société Générale ou Bouygues pour la France.

Lire la suite

 


Il développe son activité dans plusieurs pays, particulièrement en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Il s'installe à New York dans les années 2000. A New-York, ses œuvres ont été présentées par la galerie Goldstrom et l'Annex Gallery, annexe du White Cube.

En 2004, Guillaume Bottazzi se trouve en résidence au Japon et passe depuis une bonne partie de son temps au Pays du Soleil Levant. Le Japon a été pour lui un choc culturel, une nouvelle source d'inspiration.

En 2010, sous l’initiative du Gouvernement de la Métropole de Tokyo, de la Fondation Tokyo Metropolitan d’ Histoire et de Culture, du National Art Center, du Musée d’Art Suntory et du Musée d’Art Mori, Guillaume Bottazzi a créé une oeuvre abstraite monumentale de 3m par 31m de long, au cœur de Tokyo, dans le quartier de Roppongi.

En 2011, le Musée Miyanomori International Museum of Art au Japon lui commande la plus grande peinture du Pays, une œuvre pérenne de 900 m². Les entrées de l'exposition des œuvres de Guillaume Bottazzi ont permis de soutenir les victimes du tremblement de terre et du tsunami.

C’est en 2012 que Mori Building, suivant la sélection du Musée d’Art Mori, a passé commande de trois œuvres à l’artiste français. Elles prennent place dans le nouveau gratte-ciel Ark Hills Sengokuyama: au coeur du nouveau quartier de Toranomon au centre de Tokyo.

Au Japon toujours, il collabore avec la galerie Itsutsuji. Cette galerie majeure au Japon lui permet d'imposer son style avec plusieurs commandes artistiques. La galerie Itsutsuji a introduit des mouvements comme le groupe Supports / Surfaces et d'autres artistes comme Simon Hantaï et Pierre Soulages.

En 2015, une peinture monumentale de 216 m² intègre le parcours artistique de Paris La Défense. De Alexander Calder à Richard Serra en passant par Joan Miró et César, les plus grands ont marqué le quartier d’affaires de leur empreinte. Aujourd’hui, ces 70 pièces monumentales forment le plus grand ensemble d’art moderne et contemporain à ciel ouvert de France.

Il collabore aussi avec la galerie Artiscope à Bruxelles. Cette galerie majeure en Belgique a introduit de nombreux protagonistes de la scène artistique comme les artistes de l’Arte Povera et de la Trans-avant-garde.

Guillaume Bottazzi reçoit également des commandes de pays d'Europe ou de Chine et fut l'invité du "French May" à Hong Kong en 2016. C’est à Bruxelles, en partenariat avec la Représentation de la Commission Européenne en Belgique, qu'il réalise dans l'espace public un tableau de 16 mètres de haut qui s'inscrit au patrimoine de Bruxelles-Capitale.